Les attributs de Saint Joseph

 

  1. St Joseph, un père aimé:

Figure extraordinaire, si proche de la condition humaine de chacun d’entre nous, la grandeur de St Joseph consiste dans le fait qu’il a été l’époux de Marie et le père adoptif de Jésus.

St Paul VI observe que sa paternité s’est exprimée concrètement en  » faisant de sa vie un service, un sacrifice au mystère de l’incarnation et à la mission rédemptrice qui y est attachée ».

Il a usé de l’autorité légale qui lui revenait sur la Sainte Famille pour lui faire un don total  de soi, de sa vie, de son travail.

En raison de son rôle dans l’histoire du Salut, St Joseph est un père qui a toujours été aimé par le peuple chrétien. Il est le patron de l’Eglise Universelle.

  1. St Joseph, un père dans la tendresse:

Tout comme le Seigneur avait appris à marcher au Peuple d’Israël en le soutenant dans ses bras, en le guidant avec humanité par des liens d’amour, en le traitant comme un nourrisson qu’on soulève tout contre sa joue, se penchant vers lui pour le faire manger (Os 11, 3-4), de même St Joseph prit tendrement soin de Jésus.

Il le vit grandir jour après jour « en sagesse, en taille et en grâce devant Dieu et devant les hommes » (Luc 2,52).

  1. St Joseph, un père dans l’obéissance:

A de multiples reprises dans sa vie, St Joseph a montré qu’il vivait dans l’obéissance.

A la parole de l’ange du Seigneur et malgré ses craintes et les difficultés, il se lève et agit selon ce qui lui est demandé. Aux prescriptions de la Loi, il se lève et les accomplie, comme les rites de la circoncision de Jésus, la purification de Marie ou l’offrande du premier né faite à Dieu.

A chaque circonstance, il a su prononcer son « fiat », tout comme Marie à l’annonciation et Jésus à Gethsémani.

Dans son rôle de chef de famille, St Joseph enseigna à Jésus à être soumis à ses parents, selon le commandement de Dieu. Ainsi, à l’école de Joseph, Jésus apprit à faire la Volonté du Père.

 

  1. St Joseph, un père dans l’accueil:

Joseph accueille Marie, sans fixer de conditions préalables. Il se fie aux paroles de l’ange et se présente comme une figure d’homme respectueux et délicat envers elle. Dans son doute sur la meilleure façon de procéder, Dieu a aidé Joseph à choisir, en éclairant son jugement.

La vie spirituelle que Joseph nous montre n’est pas un chemin qui explique, mais un chemin qui accueille. Il n’est pas non plus un homme résigné mais il est courageusement engagé. L’accueil est un moyen par lequel le don de Force, qui vient de l’Esprit Saint, se manifeste dans sa vie, montrant ainsi un merveilleux exemple à suivre pour nous aujourd’hui.

  1. St Joseph, un père au courage créatif:

Devant une difficulté, nous pouvons nous arrêter et abandonner ou bien choisir de nous donner de la peine pour la surmonter.

Le courage créatif de St Joseph a été de transformer les obstacles en opportunité, faisant toujours confiance à la providence. Il prend donc avec lui l’Enfant et sa mère, fait ce que Dieu lui ordonne et agit en protecteur. L’Evangile ne donne pas les détails de ses occupations et préoccupations, mais il est facile de nous les imaginer; comme dans la fuite en Egypte où il lui a fallu trouver à manger, une maison, un travail…

Alors St Joseph est devenu le Gardien de l’Eglise parce qu’Elle est le prolongement du Corps du Christ dans l’histoire, continuant ainsi de protéger l’Enfant et sa mère.

Apprenons de St Joseph le même soin et la même responsabilité: aimer les Sacrements et la charité, aimer l’Eglise et les pauvres car chacune de ces réalités est toujours l’Enfant et sa mère.

  1. St Joseph, un père travailleur:

St Joseph était un charpentier qui a travaillé honnêtement pour garantir la subsistance de sa famille. Jésus a appris de lui la valeur, la dignité et la joie de ce que signifie manger le pain, fruit de son travail.

Le travail est l’occasion de réalisation pour soi-même, pour sa famille et également pour la société. Comment pourrions-nous parler de la dignité humaine sans la possibilité pour chacun d’une digne subsistance? La personne qui travaille collabore avec Dieu lui-même et devient créatrice du monde.

Implorons St Joseph travailleur pour que nous puissions trouver des chemins qui nous engagent à dire: aucun jeune, aucune personne, aucune famille sans travail.

  1. St Joseph, un père dans l’ombre:

On ne naît pas père, on le devient, non seulement en mettant un enfant au monde mais surtout parce qu’on prend soin de lui de manière responsable.

Etre père signifie introduire l’enfant à la réalité, ne pas le retenir, l’emprisonner ou le posséder, mais le rendre capable de choix, de liberté ou de départs.

La logique de l’amour est toujours une logique de liberté et St Joseph a su aimer de manière extraordinairement libre. Il ne s’est jamais mis au centre, y laissant la place à Marie et Jésus. Le bonheur de St Joseph n’est pas dans la logique du sacrifice de soi, mais du don de soi. Nous ne percevons jamais en lui de frustration mais seulement de la confiance.

Chaque fois que nous nous trouvons dans la condition d’exercer la paternité, nous devons toujours nous rappeler qu’il ne s’agit pas d’un exercice de possession mais, comme St Joseph l’a si bien accompli, une ombre du Père céleste qui « fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et tomber la pluie sur les justes et les injustes » (Mt 5 45) et une ombre qui suit le Fils.

  1. St Joseph, un esprit de douceur:

St Joseph apparait comme un modèle de délicatesse et de douceur, un homme doux dans ses gestes, dans ses paroles et dans ses relations aux autres et en particulier avec Marie.

Il met en pratique la béatitude des doux: « heureux les doux car ils possèderont la terre ». Il y a donc un rapport entre la douceur et la possession de la terre, cette terre promise que nous sommes appelés à recevoir en héritage à la fin de notre vie.

Avec sa douceur, St Joseph nous fait voir sa force d’âme. Non pas la force dans la violence et qui cherche à dominer, mais la force de celui qui apprend à se dominer pour désirer obtenir les véritables biens et non pas les biens passagers de la terre.

St Joseph nous fait découvrir la tendresse même de Dieu. Jésus en a fait l’expérience à travers sa douce éducation. Il nous fait également découvrir la tendresse sur nous-mêmes car elle est l’expression de la tendresse de Dieu sur chacun de nous. Douceur, tendresse, délicatesse sont des manières de décrire l’Amour de Dieu pour nous. Et St Joseph en est le reflet.

  1. St Joseph, l’homme pacifique:

St Joseph était un homme de foi profonde avec une ouverture à l’Esprit Saint. Il a su discerner et accueillir la paix du cœur de Dieu dans son propre cœur. Cela n’a pas été simple. Des épreuves étaient sur son chemin, comme tout homme. Il a su faire silence aux désirs et passions en lui pour écouter le doux son de l’amour du Père sur lui. Il a ainsi découvert avec humilité que sans la paix qui vient d’en haut, il n’aurait jamais pu être l’homme pauvre, chaste et obéissant auprès de Jésus et Marie, comme nous le connaissons. L’Esprit de Paix qui était sur St Joseph lui a appris que la Sainteté passait par une attitude d’apprentissage à l’école de Jésus.

Et St Joseph a su écouter son fils adoptif, nous montrant le chemin.